Tu me manques. Alors je me regarde dans le miroir et je souris parce que je vais te voir tout à l’heure et mon cœur sourit à l’unisson avec mes lèvres qui sont les tiennes et avec mes yeux, grands bleus enfoncés comme les tiens. Et je te vois soudain dans ce miroir de toilettes publiques, et je t’entends rire et parler de ta petite voix qui est un bijou et tu es là avec moi parce que tu existes dans ma vie, parce que tu es le trésor qui repose dans mon cœur que je peux chérir et caresser quand bon me semble, oui, quand j’en ai envie. Voilà ma liberté : t’aimer.

 

P1150557