venus_khoury_ghata

 

Les “Voix de Femmes“, grâce au spectacle créé par Eléonore Dyl et Mathilde Schennen (production Theater France), continuent de résonner et de voyager à travers le monde, et leurs prochaines escales donneront l’occasion aux résidents de Washington D.C, dans le cadre du Festival de la francophonie 2015, le 6 mars au Ripley Center/Smithsonian, d’entendre ces poèmes forts, méconnus, émouvants, écrits par des femmes du monde francophone (du Mali, de Côte d’Ivoire, de Suisse, d’Haïti, du Burkina Faso, d’Algérie, de Belgique, du Québec, des Antilles, du Congo, du Sénégal, du Cameroun, du Liban), poèmes d’hier et d’aujourd’hui entrecoupés de la musique malienne d’Awa Sangho.

 

Je vous livre ici l’ouverture du spectacle, en guise de mise en bouche, espérant qu’un jour ou l’autre, vous aurez l’occasion de venir le voir.

PS : “Voix de Femmes” sera aussi donné à Columbia University, NYC, le 11 mars ! Save the date !

 

Vénus Khoury-Ghata (Liban)

in “Compassion des pierres”

 

SANS TITRE

 

Les mots je le sais maintenant déclamaient du vent à

l’époque

à part les cailloux il y avait des lunes mais pas de lampes

les étoiles sortirent plus tard d’une empoignade entre deux

silex

 

Cinq cailloux pour tout vous dire

un par continent

assez vaste pour contenir un enfant de couleur différente

 

Il y avait donc cinq enfants mais pas de maisons

des fenêtres mais pas de murs

du vent mais pas de rues

le premier homme portait une pierre autour du cou

 

Il fit un arrangement avec le premier arbre

un chêne si mes souvenirs sont bons

celui qui arrivait avant l’autre buvait l’océan

 

Le langage en ce temps-là était une ligne droite réservée

aux oiseaux

la lettre “i” fente de colibri femelle

“h” échelle à une seule marche nécessaire pour remplacer

avant la nuit un soleil grillé

“o” trou dans la semelle de l’univers

 

Contrairement aux consonnes aux vêtements rêches

les voyelles étaient nues

tout l’art du tissage consistait à ménager leur susceptibilité

le soir elles se comptaient entre elles pour s’assurer

qu’aucune ne manquait

dans les pays caillouteux les hommes avaient un sommeil

sans rêves

9782729113759FS