Je poursuis mon exploration personnelle des ressources et leviers de la créativité et, chemin faisant, alors que je pensais m’adresser avant tout à des artistes ou à des personnes baignant dans un milieu dit créatif, j’ai décidé d’élargir le cercle d’enquête. Je réalise en effet à quel point la créativité est une impulsion transversale, qui peut être le siège de l’expression personnelle comme d’une recherche de fonctionnalité, mais qui germe là où subsiste la nécessité. Cette impulsion, Mickaël Créantor, passionné d’agriculture et amoureux de la nature la possède et la met en œuvre au quotidien, en mode solo et avec une facilité déconcertante. Il répond ici à nos questions. Merci Mickaël !

 

1/Qu’est-ce que la créativité à tes yeux ?

Je discerne plusieurs types de créativité. Celle de l’artiste, qui est l’expression d’un moi intérieur. Celle du scientifique, motivée par un besoin. Il y a aussi une créativité plus universelle, innée, qui est plutôt un regard sur le monde.

2/Quels sont les leviers de la créativité ?

Tout le monde a un potentiel créatif. Il existe différentes formes d’intelligence, notamment sensorielle, que chacun développe selon ses prédispositions, parfois jusqu’au stade de l’expertise. Il faut avant tout une nécessité. Si l’on est comblé, on n’est pas créatif.

3/Comment être créatif quand on doit être créatif ?

Il est primordial de se couper du monde. Quand je suis seul, sans musique, je deviens chanteur. Avec la musique, je n’en ai pas besoin.

4/Quel est le moteur de ta créativité ?

Depuis toujours, je porte en moi cette volonté d’être le meilleur. Le besoin de m’améliorer ainsi qu’une grande soif de liberté me donnent l’indépendance propice à la créativité. J’ai développé mes propres techniques de jardinage, par exemple, qui n’appartiennent qu’à moi mais qui sont efficaces !

5/Parviens-tu à mettre ce moteur en marche sur demande ?

Il faut se faire violence. Il y a une obstination en moi qui fait que je m’écoute peu. Le fait d’être en rapport constant avec la nature m’est d’une grande aide. La base de la création, c’est tout de même la nature ! Dans notre évolution, nous sommes aujourd’hui à un stade où tout le monde est capable de tout. Après, il faut vouloir. Notre faiblesse, c’est notre confort et notre penchant pour la facilité. Pour maintenir un état d’esprit volontaire et positif, il est important de relativiser.