La très intéressante émission d’Olivier Nahum, Chemin Rêvant, le jeudi de 0h à 1h, cheminait le 31 janvier en rêvant à la vie de Madeleine Malraux. Le pitch de l’émission :

“Une écrivain, spécialiste de l’art du portrait. Voilà qui pourrait définir notre complice noctambule. Elle apparaît même, photographiée en famille, en page 244 de « Avec une légère intimité » publiée par BakerStreet et Larousse. Car, Céline est la petite fille de Madeleine et Roland Malraux. C’est justement Madeleine Malraux qui a co-écrit « Avec une légère intimité ». Ce magnifique livre qui contient des reproductions de lettres, de télégrammes, de photos relate « le concert d’une vie au cœur du siècle ». Ce concert, c’est celui que donne encore aujourd’hui Madeleine Malraux. Concertiste née en 1914, exploratrice du monde : du Japon aux Etats-Unis, croisant le chemin de Kennedy.

Le journal d’une existence subtile et virtuose. Comme le souligne cet extraordinaire témoignage livresque : « De toutes les femmes dans la vie d’André Malraux, Madeleine, la plus discrète, est sans aucun doute celle qui partagé les moments les plus marquants de la vie de l’homme de lettre devenu ministre ».

Il était une fois une ancienne élève de Marguerite Long , ornée des étoiles de la gloire.”