Posts from the “Portraits” Category

“New York, ça te met à l’envers…”

Posted on December 11th, 2014

photo Léo
 
 
Jolies boucles noires, petit air timide. La voix suave, au contraire de l’illustre grain rauque de son père Jean-René, homme de théâtre et chroniqueur, célébrité au coude du Rhône…
Rendez-vous à Fort Greene, quartier bohème et branchouille de Brooklyn. Elle est ici chez elle. Son monde, c’est la scène, les arts au sens large. Sa colocataire est artiste-peintre. Ses fréquentations sont écrivains, photographes, vidéastes. Un vrai bouillon de culture…”

Vous êtes piqués au vif ? Vous voulez absolument savoir qui se cache derrière ce début prometteur ? Laissez-moi vous la présenter… Ah, quelle joie aujourd’hui de découvrir dans le journal suisse Le Nouvelliste, cet article, que dis-je ce portrait sur cette véritable amie et partenaire d’aventures scéniques, qu’est Eléonore Dubulluit… Ne manquez pas de le lire !

Bonne rencontre !

 

 

La créativité vue par… YZ

Posted on January 8th, 2014

Renouveau et renouvellement sont deux thèmes aussi proches que contradictoires. La nouvelle année évoque toujours cette antinomie : trouver la ressource d’une créativité nouvelle tout en poursuivant son chemin, tel qu’en l’an d’avant, tel que le plan l’exige.

Et puisque la question de l’inventivité, de l’invention, que l’on nomme créativité quand le résultat est artistique, n’a pas cessé d’accompagner mon chemin, je me tourne à nouveau vers quelques belles personnes qui ont envie de partager leur regard sur ce sujet immanent à l’histoire de l’humanité.

J’ai donc pris un peu du temps de la street-artist YZ (prononcer “eyes”), avec laquelle j’ai eu la chance de créer un projet art-poésie (Mind Your Eyes), afin de lui faire cracher le morceau. YZ travaille sur différentes thématiques qui guident ses représentations du monde, au cœur duquel se trouve toujours l’Homme, ses choix, sa liberté, ses espérances. Merci YZ de répondre à mes questions !

 

1/ Qu’est-ce que la créativité à tes yeux ?

C’est avoir la capacité d’imaginer, de construire une idée, une histoire qui résonne avec son intimité, ses convictions, son expérience de vie, sa vision du monde.

2/Comment concilier créativité/réinvention du monde et terre-à-terre quotidien (dont la part est souvent largement majoritaire)
Le terre-à-terre quotidien nourrit finalement la créativité dans ce qu’il a de répétitif et de désengageant spirituellement, il permet à l’esprit de s’évader, de rêver et donc de réinventer le monde.

3/ Comment être créatif quand on doit être créatif ?

Être créatif, c’est se donner le droit de ne pas être créatif. Accepter de s’arrêter, s’extraire de l’habitude créative pour en retrouver l’essence même. Laisser le corps et l’esprit se reposer, se nettoyer, se ressourcer pour qu’enfin la créativité soit le prolongement de l’acte de vie.

4/ On cherche tous les leviers de notre propre créativité. As-tu identifié des lieux/personnes/moments/activités nourrissant ou ressourçant ta créativité ?

Des lieux : La ville et la campagne
Des personnes : Mes parents : céramiste et sculpteur, mes tantes : céramiste, bijoutière, plasticienne et les femmes des siècles passés.
Des moments : Voyager en train, en voiture, voir les paysages défiler, être assise dans mon jardin à regarder les oiseaux, les papillons, les plantes et arbres qui poussent
Des activités : courir, nager, jardiner, marcher.

5/Y a-t-il des personnes dont tu admires la créativité ?
Ma fille. A 5 ans, elle a encore cette liberté dans la représentation de ses idées. Totalement décomplexée, elle peint, dessine, chante, danse, invente des histoires, imite pour raconter son imaginaire riche de tout ce qui a pu la nourrir.

Série "Women from antoher century" par YZ http://yzart.fr/

Série “Women from antoher century” par YZ
http://yzart.fr/

La créativité vue par… Kitty Holley

Posted on January 23rd, 2013

N’en déplaise aux inconditionnels des grandes résolutions, 2013 pour moi, c’est surtout beaucoup de continuité, notamment dans mes thèmes de prédilection et d’enquête… Bien sûr, la créativité fait partie des dossiers du haut, que je compulse sans laisser le temps aux toiles d’araignée d’agir. C’est ainsi que pour inaugurer cette nouvelle série d’interviews, c’est à Kitty Holley *, artiste talentueuse qui, à travers ses recherches, voyages et expériences autour de la danse, des corps, des croyances et de la science, construit une œuvre passionnante autour du mouvement, de la mutation, de la continuité et du renouvellement. Une belle énergie dédiée à la compréhension des forces qui soutiennent la vie. Elle répond ici à nos questions. Merci Kitty !

1/ Qu’est-ce que la créativité à tes yeux ?

La créativité est cette capacité à inventer un autre regard sur le monde et en même temps c’est cette « nécessité intérieure » dont parle Kandinsky. Elle naît d’un besoin de modifier la réalité pour la rendre conforme à une part de nos aspirations, de nos rêves et de nos désirs.

2/ Quelle est la part de créativité nécessaire dans le “labeur” quotidien d’un artiste ?

Pour moi il n’y a pas de créativité nécessaire dans le labeur quotidien. Il y a juste un éveil de la conscience sur la part infime qui intéresse, qui avalise le chemin de l’artiste. Tout ce qui peut apporter une pierre à l’édifice qu’il construit. Cela peut être aussi bien une phrase dans un livre, un nuage dans le ciel, une musique entendue à la radio, des propos entendus dans la rue. Tout peut servir à l’artiste à tisser sa toile.

3/ Comment être créatif quand on doit être créatif ?

Bien entendu il est possible de se mettre en condition pour être créatif. C’est un processus, comme une entrée au monastère. On se débranche du monde pour se connecter à son moi profond. Cela demande une sorte d’ascèse physique et mentale. En ce qui me concerne, je commence une sorte de régime alimentaire, je marche des heures dans Paris, je ne vois plus personne. J’essaie de trouver au moins quinze jours ou un mois de quasi solitude.

4/ On cherche tous les leviers de notre propre créativité. As-tu identifié des lieux/personnes/moments nourrissant ou ressourçant ta créativité ?

Discuter avec d’autres artistes, voir des expositions, assister à des chorégraphies, écouter des concerts, lire certains livres traitant des recherches en cours, tout concourt à nourrir la créativité.

5/Parviens-tu à mettre ce ressourcement en œuvre sur commande, quand tu en as besoin ?

C’est un ressourcement permanent, une curiosité de chaque instant, cela peut advenir même quand on ne s’y attend pas.

*Prix Pierre Cardin 1996 Académie Française des Beaux Arts de Paris

La créativité vue par… Anne de La Baume

Posted on October 3rd, 2012

Quelles sont les impulsions dont s’échappe la créativité ? Comment la susciter ? Comment la dompter ? Peut-on la juger et si oui, comment ? Toutes ces questions restent, pour moi, de vastes champs d’exploration. Et comme j’ai décidé de ne pas y aller toute seule, j’embarque de temps en temps quelqu’un dont le regard m’est précieux. Cette semaine, c’est Anne de La Baume qui fait à mes côtés un petit bout de route sur le chemin de la réflexion. Lire la suite…

Jacques Martial

Posted on May 14th, 2012

L’échangeur du boulevard Jacques Martial. L’acteur d’origine guadeloupéenne dirige l’une des plus grandes scènes de Paris, celle de la Villette. Doté d’un regard aussi exigeant que moderne sur les arts vivants, il se fait homme-orchestre pour donner vie au métissage, au cœur de son projet. Jacques Martial croit aux actes. « Pesez des serments avec des serments et vous pèserez le néant » dit Helena dans « Le songe d’une nuit d’été », de Shakespeare. Pour un comédien, finalement, Lire la suite…

Jacques Schwarz-Bart

Posted on May 11th, 2012

Jazzmopolite Jacques Schwarz-Bart. Encensé par la critique, le jazzman saxophoniste se situe au carrefour de son explosion new-yorkaise, d’une inspiration très guadeloupéenne et d’une irrésistible tentation parisienne. Complexe et décomplexé. « El Paso Taqueria », au coin de Lexington Avenue et de la 104ème rue… Nous y sommes. C’est là que le saxophoniste Jacques Schwarz-Bart a fixé notre rendez-vous, à deux pas de chez lui, au cœur du Barrio new-yorkais. La critique est unanime : dans ce petit Lire la suite…